Je Sais Tout ... L'Histoire Retour Menu  Accueil

F (1/2) de  FAIM DANS LE MONDE  à  FORUM
Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Faim dans le Monde
FAIM DANS LE MONDE

Aujourd'hui, à une époque où les hommes marchent sur la LUNE, 2 habitants de la TERRE sur 3 ont faim ou sont mal nourris. Chaque année, la capacité alimentaire du globe augmente de 30 à 35 millions de rations et la population de 45 millions d'êtres.

Ce fait brutal représente l'une des injustices les plus insupportables de notre temps. Dans les pays développés, il arrive qu'on détruise des fruits et des LÉGUMES pour lutter contre la baisse de leur prix. Dans d'autres régions, des hommes et des enfants meurent dans la rue sous le regard résigné de leur famille.
Comment expliquer un tel drame ? Il y a des causes climatiques : les régions où l'on meurt de faim sont surtout des régions tropicales sèches. Le manque de PLUIE empêche l'AGRICULTURE de se développer. Mais la raison essentielle demeure une mauvaise répartition des richesses à l'intérieur de ces pays. Ainsi, en Chine socialiste, il a fallu seulement 20 ANS pour passer du stade de la famine à celui du RIZ pour tous. Le problème de la faim n'est donc pas insoluble, même s'il faut beaucoup de travail et d'ÉNERGIE pour arriver à le dominer.


FAR WEST 3 références trouvées

Les westerns nous ont maintes fois entraînés dans les PLAINES du Far West, en Amérique du Nord, à l'ouest du Mississippi. Dans des chariots bâchés. les pionniers, au XIXe siècle, s'enfoncent vers l'intérieur du CONTINENT, repoussant le front de la COLONISATION toujours plus loin vers l'ouest.

En 1848, une nouvelle fabuleuse parvient en Europe : on a découvert de l'or en Californie. Aussitôt, une véritable ruée poussa vers les États-Unis une foule de pauvres gens, désireux de faire fortune. Les espoirs furent décus. Pourtant le mouvement d'immigration vers l'Amérique du Nord continua : paysans chassés par le mouvement des enclosures, chômeurs de l'industrie, aventuriers, exilés politiques, tous se retrouvaient sur le pont d'un navire à destination de New York avec, pour unique bagage, quelques vêtements et beaucoup d'espérances. Quand, dans le Far West, on ouvrait des terres aux immigrants, le spectacle donnait le vertige : à peine le train ralentissait-il que de jeunes garcons, des hommes murs, des vieillards en sautaient et couraient comme des fous, tombant les uns sur les autres, laissant leurs maigres bagages par terre. Le train arrêté, il y avait déjà une queue de 100 mètres devant le bureau des terrains !

Far West

Fascisme
FASCISME 1 référence trouvée

Le 23 mars 1919, Mussolini organise à Milan les Faisceaux italiens de combat. Leur emblème était le faisceau des licteurs antiques, "symbole de l'unité, de la force, de la justice" ! Les mouvements fascistes se développèrent en Europe entre 1919 et 1939.

La Première Guerre mondiale avait exalté la violence et l'héroisme. Après la guerre, des groupements fascistes s'organisèrent dans les pays vaincus ou déchus par une victoire qui ne leur avait rien apporté. Leur but était d'instaurer un État fort, tout-puissant, dont la devise pouvait se résumer en 3 verbes : "croire, obéir, combattre". Ces groupes s'organisèrent comme une armée, avec hiérarchie et discipline. Des visionnaires, des vétérans, des aventuriers, des rentiers ruinés composèrent les premières troupes. Ils avaient ainsi l'impression de devenir des surhommes. Devant la menace révolutionnaire, des industriels et des grands propriétaires terriens financèrent les groupes fascistes et facilitèrent leur arrivée au pouvoir. Pour y parvenir, ils ne reculèrent pas devant les actions terroristes et les expéditions punitives. Une fois en place, ils instaurèrent une dictature fondée sur l'obéissance totale au chef et l'absence des libertés individuelles.


FERDINAND ET ISABELLE

En 1469, la reine Isabelle de Castille (1451 - 1504) épouse le roi Ferdinand d'Aragon (1452 - 1516). Par ce mariage, les rois catholiques préparaient l'unité de l'Espagne. Chacun renforça, dans son royaume, l'autorité monarchique et la religion catholique.

En 1469, Isabelle doit prendre une grave décision; il lui faut choisir un mari ! Deux princes avaient demandé sa main : le frère du roi de France et Ferdinand, prince-héritier du royaume d'Aragon. En bonne catholique, Isabelle envoya son confesseur en reconnaissance. Ce dernier lui fit une description enthousiaste du prince d'Aragon. Au contraire, le prince français était de santé débile et avait la vue basse. Isabelle envoya donc un message à Ferdinand, en le priant de se présenter à la cour de Castille ! Comme son frère préférait Henri de Portugal, Isabelle dut s'enfuir. Déguisé en muletier, Ferdinand parvint à la rejoindre au château de Valladolid. Une semaine après, le mariage était prononcé ! Comme Isabelle avait un sens politique aigu, elle fit spécifier dans le contrat de mariage que Ferdinand n'avait aucun droit sur la Castille. Il semble d'ailleurs que, dans le couple, Isabelle se montra toujours très autoritaire !

Ferdinand et Isabelle

Feu
FEU 59 références trouvées

A l'époque paléolithique, qui dura jusqu'en 9.000 ou 8.000 av. J.-C., l'homme découvrit le feu. Son existence s'en trouva complètement transformée.

On peut dire que le feu est la plus grande découverte technique de l'homme avant la machine à vapeur ! Imaginons un peu les angoisses de l'être humain avant la découverte de la flamme : obligé de manger les aliments crus, incapable de se chauffer, terrorisé par les ténèbres et les GROTTES, l'homme vivait comme un ANIMAL. Quel est l'inventeur de génie qui, en voyant une étincelle jaillie de la FOUDRE, ou du frottement de pierres ou de brindilles, a su reproduire ce phénomène naturel ? Avec le feu, l'homme découvrit la cuisine, le travail des métaux. Il se mit à confectionner des torches et à peindre au fond des grottes. Il apprit vite que les animaux avaient peur, la NUIT, de s'approcher du foyer. Il vécut plus tranquille. Cette importance du feu s'est transmise dans les religions anciennes. Ainsi. les Romains punissaient de mort la vestale négligente qui avait laissé s'éteindre le feu sacré de la cité.


FLORENCE 9 références trouvées

Capitale de la Toscane, en Italie, Florence connut son apogée au XVe siècle, sous le gouvernement des Médicis. DANTE, Pétrarque, Machiavel, AMERIGO VESPUCCI, Giotto, Botticelli, Brunelleschi, MICHEL-ANGE firent de Florence "l'Athènes de la Renaissance".

Pourquoi Florence abrita-t-elle tant d'artistes ? Tout d'abord, de nombreux marchands et banquiers y faisaient couler l'argent à flot : en 1400, le revenu de cette cité de 100.000 habitants était supérieur à celui de l'Angleterre de la grande Elizabeth Ire. Au lieu de se battre à coups d'épée, les banquiers préféraient se battre à coups de palais ! Pour se rendre populaires, ils financaient l'embellissement de la ville et se disputaient l'amitié des artistes.
La coupole de la cathédrale, élevée par Brunelleschi, symbolise le triomphe du nouvel art. Large de 42 mètres de diamètre et haute de 106, elle dominait la ville aux riches palais. DONATELLO, quant à lui, se chargea des sculptures. Peu de villes, dans le monde, possèdent aujourd'hui autant de chefs-d'oeuvre que Florence qui attire chaque ANNÉE d'innombrables touristes amoureux de la cité de Laurent de MÉDICIS.

Florence

Ferdinand Foch
FERDINAND FOCH

Nommé général en chef des armées alliées en mars 1918, le général Foch (1851 - 1929) les mena à la victoire décisive en juillet-août de la même ANNÉE. Il fut nommé maréchal de France le 6 août 1918.

Comme la plupart des chefs d'état-major de la Première Guerre mondiale, le caractère essentiel de Ferdinand Foch était l'exactitude, la régularité, la précision : arrivée à son bureau à 8 HEURES précises, déjeuner à midi, promenade à pied à 13 heures 30, repas du soir à 19 heures 30, coucher à 23 heures 30. Pendant toute la durée de la guerre, il ne passa que 2 NUITS sans dormir. Ainsi, s'il n'avait pas le génie napoléonien, il accomplissait toujours scrupuleusement son devoir. Ne déclarait-il pas à un de ses officiers : "Je ne sais pas si vous êtes assez intelligent pour suivre 2 idées à la fois ? Moi, pas !" Sa plus grande victoire eut lieu dans l'ÉTÉ de 1918 : l'armée allemande, craignant l'arrivée en renfort des troupes américaines, lance une grande offensive en Champagne à partir du 15 juillet. Mais des prisonniers allemands, pris la veille par les Francais, ont révélé ce plan. Foch a fait fortifier les lignes arrière et renforcé l'artillerie. La contre-offensive alliée sera décisive.


HENRY FORD 1 référence trouvée
voir les 2 définitions

Ingénieur et constructeur d'automobiles américain. Henry Ford (1863 - 1947) a inauguré à la fois le travail à la chaine et la voiture populaire bon marché. De nos jours, la société Ford est encore la première marque mondiale d'automobiles.

En 1903, Henry Ford fonde la "Ford Motor Company". Le 5 janvier 1914, il annonce que la société AUTOMOBILE dont il est le patron va accorder aux travailleurs un salaire minimum de 5 dollars par JOUR, ce qui représente le double du salaire précédent. Ford est accusé par les autres patrons de vouloir la mort de l'industrie : accorder aux ouvriers un salaire si élevé ! En fait, il triomphe. Grâce au travail à la chaine, les usines Ford avaient réussi à fabriquer une voiture toutes les 10 minutes alors qu'au début, il fallait 12 HEURES. Très bien, mais ces voitures, qu'en faire ? Les riches acheteurs n'étaient pas assez nombreux pour répondre à l'offre. Ford trouva la solution : il suffisait de payer les ouvriers davantage pour qu'ils puissent désormais acheter eux-mêmes les voitures qu'ils fabriquaient. CAPITALISTE intelligent, Ford avait compris avant les autres les principes de la société de consommation.

Henry Ford

Forum
FORUM

Centre de la vie politique, commerciale et religieuse du monde romain, le forum était dans l'antiquité, une grande place entourée d'un portique.

Quand les gens des campagnes arrivaient dans la ville, la vision du Forum les épouvantait : décidément, la VIE en ville ne valait rien de bon ! Les femmes se bousculaient et faisaient la queue à l'étal des commerçants. Sous le portique, on ne pouvait se promener sans qu'un artisan vous attire dans sa boutique : "Regardez mes belles AMPHORES !" disait-il. Dans un coin de la place, un orateur, monté sur une estrade, haranguait des badauds curieux qui s'entassaient. Il y était question de conspirations contre la République ! Dans l'autre coin, un marchand d'ESCLAVES présentait une à une ses malheureuses victimes. Les enchères montaient, on n'arrivait plus à s'entendre. Voilà que des fidèles sortaient du temple pour se rendre à la Basilique judiciaire. Un nommé CICÉRON devait y plaider. Le brave paysan se trouve emporté dans une MARÉE humaine. "Je ne reviendrai jamais au Forum, pense notre homme. J'aime mieux la tranquillité de ma campagne; quelle vie de fou !"


Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Dernière modification de cette page le Samedi 13 Août 2011