Je Sais Tout ... L'Histoire Retour Menu  Accueil

A (1/3) de  ACROPOLE  à  ANDRÉ-MARIE AMPÈRE
Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Acropole
ACROPOLE 1 référence trouvée

Dans le monde antique, chaque cité importante avait son acropole, colline escarpée qui servait de refuge en cas de danger. La plus célèbre est, sans nul doute, l'Acropole d'Athènes, placée sous la protection de la déesse Athéna, et sur laquelle s'élevait le fameux temple du Parthénon.

De toute l'Attique, les Grecs accourent à Athènes; pour rien au monde, ils n'auraient manqué la grande fête des Panathénées. Depuis 4 ANS, ils attendaient ce JOUR. La procession s'engage enfin sur les pentes de la colline. Les prêtres, les dirigeants de la cité, les musiciens, les femmes, les enfants, les vieillards agitant des rameaux d'OLIVIER, les porteurs d'offrandes composent ce cortège bariolé. En queue de la procession viennent les cavaliers qui lèvent fièrement leurs boucliers. Pendant 4 ans, les jeunes filles athéniennes ont brodé avec amour le voile de laine qui va maintenant recouvrir les épaules de la statue d'Athéna. 10 jours durant, des concours de musique, de gymnastique, des réunions hippiques rassemblent tous les habitants de la cité, même les prisonniers qu'on sort de la prison pour qu'ils puissent, eux aussi, en bénéficier !


AFFAIRE DREYFUS

En 1890, la rivalité entre la France et l'Allemagne grandit. Partout, on dénonce des espions. En 1892, on accuse un capitaine juif, Dreyfus, d'avoir transmis à l'Allemagne des renseignements militaires.

En 1898, une famille française se réunit pour le repas du dimanche. Le père, avant de s'asseoir, avertit son entourage : "Surtout, n'en parlons pas !" Une HEURE après, la table est renversée, les frères se battent à même le SOL; les femmes se lancent des assiettes; le père, les cheveux en bataille, y va du coup de poing ! Ils en ont parlé ! Mais de quoi ? De l'affaire Dreyfus, évidemment ! Jugé à tort pour trahison, le capitaine Dreyfus avait été condamné à la déportation à VIE. Pour faire éclater la vérité, sa famille avait continué les recherches et acquis l'appui de nombreux intellectuels et des antimilitaristes. En revanche, les antisémites et les patriotes nationalistes rejoignaient le camp des "antidreyfusards". En obtenant la révision du procès et la libération du capitaine, la presse montrait pour la première fois sa force : elle avait abattu des gouvernements, mis la justice et l'armée en accusation et obtenu gain de cause ! En 1906, Dreyfus était nommé chef de bataillon.

Affaire Dreyfus

Albigeois
ALBIGEOIS

A partir du XIème siècle, une religion progresse en Italie du Nord et triomphe dans le Midi de la France. On donne à ses adeptes, le nom d'Albigeois ou de "Cathares", ce qui signifie "les purs".

La religion cathare s'apparente étrangement aux vieilles croyances iraniennes. Sa doctrine explique que l'origine du monde terrestre se trouve dans la lutte du Bien et du Mal, de la Lumière et des Ténèbres. Pour triompher du démon, il faut chercher la perfection en observant l'abstinence la plus complète. Comment ces croyances ont-elles pu atteindre le Sud-Ouest de la France ? Transmises peut-être par des étudiants italiens et des marchands. Une répression féroce s'abattit sur les hérétiques. Les seigneurs massacrèrent avec sauvagerie les Albigeois. Devant Béziers assiégée, on harangue les soldats : "Tuez tous les habitants, Dieu reconnaîtra les siens !" Même ceux qui s'étaient réfugiés dans les églises furent passés au fil de l'épée. L'Occitanie, région de la France du sud, gardera un souvenir amer de cette CROISADE des "Albigeois".


ALEXANDRE LE GRAND 4 références trouvées
voir les 2 définitions

Roi de Macédoine, petit pays au nord de la Grèce, Alexandre le Grand (356 - 323 avant J.-C.), dont l'enfance avait été bercée par le récit des exploits d'Achille, fut le plus grand conquérant de tous les temps. Avec une armée de 37.000 hommes, il acquit un empire qui s'étendait sur 5.000 kilomètres.

Alexandre le Grand se montra toujours très orgueilleux. Enfant, quand son père remportait une victoire, loin de s'en réjouir, il se plaignait auprès des compagnons de son âge : "Mon père prendra tout et il ne me laissera rien de grand à faire." Arrivé au pouvoir, Alexandre réalisa ses plus fières ambitions. Après avoir écrasé les Perses, il conquiert l'Égypte et atteint les portes de l'Inde. Son orgueil n'était cependant pas calmé. Un JOUR, à Corinthe, il rencontra un philosophe grec, Diogène, qui vivait à moitié nu dans un tonneau. Le conquérant crut bon de lui demander : "Exprime un désir et je te l'accorderai." Diogène qui était assis au SOLEIL lui dit tranquillement : "Ote-toi de mon soleil, tu me fais de l'ombre." Alexandre, aussi intelligent qu'orgueilleux, eut l'habileté de répondre : "Si je n'étais pas Alexandre, j'aimerais être Diogène."

Alexandre le Grand

Alhambra
ALHAMBRA

Palais et forteresse des rois musulmans d'Espagne, l'Alhambra de Grenade exprime le haut degré de civilisation atteint par les Arabes au moment où l'Europe féodale abandonnait à peine ses inconfortables CHÂTEAUX FORTS.

Comme la VIE devait être agréable à l'Alhambra ! Dans l'Espagne du Sud aux fortes CHALEURS, le palais offrait aux visiteurs des jardins verdoyants où l'ombre des PALMIERS se reflétait dans les bassins. Jets et CASCADES avaient demandé d'importants travaux d'adduction d'EAU. Les éléments GÉOMÉTRIQUES et les arabesques qui décorent les murs donnent à l'ensemble une merveilleuse HARMONIE. La construction dura près de 2 siècles. On raconte que les ouvriers travaillaient même la NUIT, à la lumière des torches rougeoyant dans le noir. Le mot Alhambra (rouge) viendrait de là. Quand les Espagnols s'emparèrent de Grenade, en 1492, leurs artistes purent s'imprégner du modèle offert à leurs yeux. Chassés d'Espagne, les Musulmans laissaient derrière eux une civilisation brillante. Le mot Alhambra désigne encore des lieux de spectacle dans la France méridionale, mais ils n'ont gardé du palais de Grenade que le nom !


ALIÉNOR D'AQUITAINE

Duchesse d'Aquitaine et de Gascogne, comtesse de Poitou, Aliénor (1122 - 1204) épousa d'abord le roi de France Louis VII, puis le roi d'Angleterre Henry II Plantagenêt. Ces mariages pesèrent lourdement dans la destinée de ces 2 royaumes.

Quand, après quelques ANNÉES de VIE commune, un homme et une femme se rendent compte qu'ils ne s'entendent pas, ils peuvent se séparer sans que cela modifie le cours de l'histoire. Mais quand il s'agit d'époux royaux, il en va autrement ! Méridionale, aimant le luxe et l'art courtois, Aliénor s'ennuyait à mourir aux côtés de son mari, le roi de France, Louis VII, trop pieux à son goût. Elle lui reprochait sa vie de moine. Malgré les conseils de son ministre Suger, Louis répudia, en 1152, sa trop frivole compagne. La duchesse trouva, 2 MOIS plus tard, un autre mari : Henry Plantagenêt, qui devint peu de temps après roi d'Angleterre. Aliénor avait huit ans de plus que lui, mais elle apportait en dot presque la moitié du TERRITOIRE français. Par ce remariage, l'Angleterre s'installait en France et menaçait la dynastie capétienne naissante.

Aliénor d'Aquitaine

Ames mortes
AMES MORTES

Avant 1861, dans la Russie des tsars, les moujiks vivaient dans des conditions misérables, sur les terres des riches seigneurs. On mesurait la richesse de ces derniers au nombre d' "âmes" qui vivaient dans leurs propriétés.

Depuis les réformes de Pierre le Grand, tout propriétaire possédant des moujiks ("âmes") devait payer pour chacun de ses paysans un impôt à l'État. Comme les recensements de la population étaient rares, le seigneur devait souvent payer pour une "âme morte". Il lui arrivait alors de revendre, pour une bouchée de pain, ces âmes qui l'encombraient à un habile escroc. Ce dernier pouvait s'enorgueillir d'un riche troupeau de serfs qui, en fait, étaient morts. Il obtenait plus facilement des prêts auprès des banques. La supercherie ne pouvait être découverte qu'au recensement suivant : cela donnait à l'escroc le temps de faire fortune en faisant la tournée des seigneurs. Quand le servage fut aboli, en 1861, par le tsar Alexandre II, le trafic des "âmes mortes" cessa de lui-même. Nicolas Gogol, un écrivain russe du XIXème siècle, décrit admirablement, dans son roman "Les Ames mortes", cet odieux marchandage.


ANDRÉ-MARIE AMPÈRE 2 références trouvées

Physicien français qui mena ses recherches sur l'électricité. Ampère (1775 - 1836) avait constaté qu'en faisant passer du courant dans un fil enroulé en spirale, on obtenait dans la région du fil un CHAMP MAGNÉTIQUE. La DYNAMO et le moteur électrique allaient naître de cette expérience.

L'image du savant distrait fait désormais partie du répertoire classique des dessinateurs humoristes. André Ampère leur a fourni une matière inépuisable ! Ses distractions faisaient rire ses élèves et ses amis. Un JOUR qu'il se promenait dans la rue, il pense à une formule algébrique; se croyant dans sa classe, il sort de sa poche une craie et commence à couvrir d'équations un omnibus en stationnement. En continuant son chemin, il ramasse un caillou étrange qu'il examine. Se rendant compte qu'il est peut-être en retard, il sort sa montre pour regarder l'HEURE. Pressé, il jette alors sa montre dans la Seine et met le caillou dans sa poche. Cette distraction ne l'empêcha pas d'inventer l'ÉLECTRO-AIMANT. A 1.000 kilomètres de distance, on pouvait lui faire soulever des objets en lui transmettant, par un fil CONDUCTEUR, du courant ÉLECTRIQUE. En 1832, grâce à cette invention, on construisit le premier télégraphe électrique.

André-Marie Ampère

Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Dernière modification de cette page le Samedi 13 Août 2011