Je Sais Tout ... Je Sais Tout ... Accueil

Pour passer au mode "LIVRE" (toutes les définitions d'une même catégorie par pages), cliquez sur le titre de la définition.

Attila
ATTILA   [avent]

Fils de Mundzuk, roi des Huns, Attila (vers 395 - 453) ravage à la tête des ses hordes sauvages la plus grande partie de l'Europe. Battu, le 20 juin 451, aux champs Catalauniques près de Troyes, il se replie en Italie, épargne Rome et meurt à l'issue d'un festin.

Attila s'intitule lui-même le "Fléau de Dieu", affirmant que partout où son CHEVAL passe, l'HERBE ne repousse plus. Encore enfant, son père l'a envoyé à Rome, la coutume voulant que lors de la signature d'un traité, les deux parties échangent des otages en guise de garantie. A quelques temps de là, un Hunnite est reçu par l'empereur Honorius. reconnaissant l'enfant pour un compatriote, il veut l'embrasser mais celui-ci le repousse, en disant fièrement : "Je suis Attila !". Attila signifie une chose puissante, comme une MONTAGNE ou un FLEUVE. Et celui qui porte ce nom ne tarde pas à l'illustrer. Ses soldats sont de féroces guerriers, rendus plus laids encore par les entailles qu'ils se font pour empêcher leur barbe de pousser. Ils combattent sans cuirasse, point faible qui leur est fatal aux champs Catalauniques.


Attila
ATTILA   [histo]

Chef de la tribu des Huns, nomades parcourant les PLAINES de l'actuelle Hongrie, Attila (vers 395 - 453) terrorisa, pendant des ANNÉES, les provinces occidentales de l'Empire romain.

Si Attila voulait semer l'épouvante parmi ses ennemis, on peut dire qu'il a réussi ! 3 siècles après sa mort, dans les récits légendaires, on lui attribuait absolument toutes les destructions. Une ville conquise avait été rasée ? Attila ! Une ferme ravagée ? Attila ! Un château en ruine ? Attila ! On alla jusqu'à lui attribuer la mort de 11.000 jeunes filles à Cologne. En fait, plus rusé que cruel, il utilisait comme arme favorite la terreur qu'inspiraient ses hommes, avec leur tête énorme, leur large poitrine et leur nez écrasé. Lui-même prétendait posséder une épée divine et se faisait appeler le fléau de Dieu ! Mais les Huns avaient un point faible : le goût de l'alcool. Déjà, à Orléans, les armées romaines avaient repris la ville aux pillards enivrés. Et quand il se maria, en 453, Attila fit un tel festin qu'il mourut dans la NUIT.



Ces définitions vous sont offertes par Y fo lire !