Je Sais Tout ... Je Sais Tout ... L'Histoire Accueil

Pour passer au mode "LIVRE" (toutes les définitions d'une même catégorie par pages), cliquez sur le titre de la définition.

Aqueduc
AQUEDUC

L'aqueduc était un canal qui, dans la Rome antique, permettait de conduire l'eau dans les grandes villes (ducere : conduire, aqua : eau). Les aqueducs romains nous étonnent car ils montrent une connaissance extraordinaire de la science hydraulique.

Chaque cité romaine accordait une très grande importance à son approvisionnement en EAU. Ainsi, la ville de Lyon recevait, tous les JOURS, 75.000 mètres cubes d'eau : celle de Nîmes, 20.000. Le CANAL conducteur était maçonné et recouvert d'une voûte ou de dalles. Des ouvertures, de loin en loin, permettaient l'aération de l'eau, et des purgeurs servaient à vidanger et nettoyer. Des bassins de décantation éliminaient les impuretés. Quand le canal devait franchir une VALLÉE, on construisait des ponts remarquables. Certains aqueducs, longs de 70 kilomètres, n'avaient ainsi qu'une pente moyenne de 30 centimètres par kilomètre. Après les invasions barbares, ils ne furent plus entretenus et s'obstruèrent de débris. Les aqueducs nous présentent un exemple remarquable de la civilisation urbaine romaine.



Cette définition vous est offerte par Y fo lire !