Je Sais Tout ... Je Sais Tout ... L'Histoire Accueil

Pour passer au mode "LIVRE" (toutes les définitions d'une même catégorie par pages), cliquez sur le titre de la définition.

Ames mortes
AMES MORTES

Avant 1861, dans la Russie des tsars, les moujiks vivaient dans des conditions misérables, sur les terres des riches seigneurs. On mesurait la richesse de ces derniers au nombre d' "âmes" qui vivaient dans leurs propriétés.

Depuis les réformes de Pierre le Grand, tout propriétaire possédant des moujiks ("âmes") devait payer pour chacun de ses paysans un impôt à l'État. Comme les recensements de la population étaient rares, le seigneur devait souvent payer pour une "âme morte". Il lui arrivait alors de revendre, pour une bouchée de pain, ces âmes qui l'encombraient à un habile escroc. Ce dernier pouvait s'enorgueillir d'un riche troupeau de serfs qui, en fait, étaient morts. Il obtenait plus facilement des prêts auprès des banques. La supercherie ne pouvait être découverte qu'au recensement suivant : cela donnait à l'escroc le temps de faire fortune en faisant la tournée des seigneurs. Quand le servage fut aboli, en 1861, par le tsar Alexandre II, le trafic des "âmes mortes" cessa de lui-même. Nicolas Gogol, un écrivain russe du XIXème siècle, décrit admirablement, dans son roman "Les Ames mortes", cet odieux marchandage.



Cette définition vous est offerte par Y fo lire !