Je Sais Tout ... Les Hommes de l'Aventure Retour Menu  Accueil

A (2/2) de  ROALD AMUNDSEN  à  ATTILA
Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Roald Amundsen
ROALD AMUNDSEN 6 références trouvées
voir les 3 définitions

Fils d'un petit armateur norvégien, Roald Amundsen (1872 - 1928) renonce à ses études de médecine pour devenir explorateur polaire. En 1911, il atteint le premier le pôle Sud. Après une tentative en 1925, il survole le pôle Nord en 1926. Il disparaitra dans l'ARCTIQUE, en recherchant l'Italien Nobile, disparu avec son dirigeable.

Lorsqu'en 1925, le milliardaire américain Ellworth propose à Amundsen de financer une expédition aérienne au pôle Nord, le Norvégien en accepte l'idée. Le 21 mai, au Spitzberg, il est à bord de l'un des 2 hydravions qui prennent l'air en direction du nord. A moins de 250 kilomètres du but, l'un des appareils doit se poser, en panne. L'autre amerrit à son tour. Les lourdes machines se retrouvent prisonnières de la BANQUISE. Amundsen et ses 5 compagnons transportent dans l'hydravion intact l'essence et les vivres du second. Mais pour faire redécoller l'appareil, il leur faut tracer un piste de 500 mètres dans la banquise bosselée. Rationnant leurs maigres provisions, ils nivellent la GLACE au couteau durant 24 JOURS. Ils repartent enfin, serrés dans la carlingue. On leur fait, à la base, un retour triomphal : partis depuis 26 jours, on les croyait perdus à jamais.


HANS CHRISTIAN ANDERSEN 1 référence trouvée

Fils d'un cordonnier d'Odense, au Danemark, Hans Christian Andersen (1805 - 1875) devient célèbre grâce aux romans, pièces et poêmes qu'il écrit. Depuis plus de 100 ans, ses Contes, inspirés des récits populaires, sont lus dans le monde entier.

Avant de mourir, le père d'Andersen a recommandé à son épouse : "Quel que soit le désir de Hans, qu'il tente sa chance". Aussi quand, à 14 ANS, le jeune garçon annonce : "Je vais vivre à Copenhague", sa mère le laisse-t-elle partir. L'entreprise paraît folle : sans argent, sans métier, sachant à peine lire et écrire, Hans Christian n'a aucune chance de faire la carrière théatrale qu'il ambitionne. Andersen garde de sa jeunesse malheureuse une sensibilité maladive. Fuyant les critiques qui ont mal accueilli ses premières oeuvres, il voyage en Europe et compose, pour s'amuser, de petits contes qui connaissent un succès immédiat et lui apportent la gloire. Pourtant, ce merveilleux conteur est un homme triste et ennuyeux. En Angleterre, il loge chez DICKENS. Après son départ, celui-ci ÉCRIT sur la porte de sa chambre : "Andersen a dormi ici 5 semaines qui ont paru 5 siècles à ma famille !".

Hans Christian Andersen

Salomon August Andrée
SALOMON AUGUST ANDRÉE

L'ingénieur suédois Andrée (1854 - 1897) espère atteindre le pôle Nord sur un ballon de sa conception, l'Oernen (l'AIGLE). Commencée le 11 juillet 1897, la tentative échoue. On ne découvrira qu'en 1930 les corps d'Andrée et de ses 2 compagnons.

Les parisiens venus contempler l'Oernen, exposé sur le Champ-de-Mars, sont frappés par ses dimensions, ses voiles et les 19.000 mailles du filet qui l'entoure. Le JOUR de son départ de l'ÎLE des Danois, au nord du Spitzberg, l'Oernen s'élève difficilement, emportant vers l'inconnu ses 3 passagers et 35 PIGEONS voyageurs. 5 jours plus tard, l'un de ceux-ci apporte à un cpitaine de bleinier un message optimiste, que l'avenir devait démentir : "Tout va bien". C'est par hasard, le 6 août 1930, que des marins norvégiens retrouvent les restes de l'expédition. Malgré le journal de bord et les photos récuprés, la mort des 3 hommes reste inexpliquée. On sait seulement qu'ils n'ont pas péri de faim : en effet, on a déterré près d"eux d'importantes réserves de viande et de graisse et leur réchaud, remis en service, a brûlé pendant 33 HEURES.


L'ARÉTIN

Né à Arezzo, Pietro Aretino, dit l'Arétin (1492 - 1556), doit sa fortune à ses critiques et à ses ÉCRITS. Ce véritable aventurier des lettres fut surnommé le "Fléau des princes", et se baptisa lui-même le "divin Arétin".

Chassé de Rome par le pape Adiren VI, l'Arétin se cherche un protecteur. Il rencontre Giovanni BANDE NERE qui lui offre de devenir son bouffon. Il accepte, mais "A condition que je puisse te voler !", dit-il. Quelques ANNÉES plus tard, l'Arétin vit à Venise dans un riche palais. Il y tient une véritable cour. "Tant de seigneurs me rompent continuellemnt la tête de leurs visites, affirme-t-il avec orgueil, que mes escaliers sont usés par le frottement de leurs pieds". FRANÇOIS 1ER et CHARLES QUINT eux-mêmes se disputent ses faveurs. Au premier, qui lui a fait un cadeau d'une somptueuse chaîne d'or, il répond : "Voilà un bien petit don pour une si grande sottise !". et jette au scond qui lui procure une pension de 200 ducats : "Ne soyez pas surpris de mon silence. J'ai usé mes forces à vous demander; il ne m'en reste plus pour vous remercier".

l'Arétin

Neil Alden Armstrong
NEIL ALDEN ARMSTRONG

Le 16 juillet 1969, à CAP Kennedy (Etats-Unis), à 8 heures 32, la fusée Appolo-11 s'élève majestueusement dans l'ESPACE. Elle emporte vers la lune, les cosmonautes Neil Armstrong, Michaël Collins et Edwin Aldrin, tous 3 nés en 1930.

Le 20 juillet, le module lunaire, ou Lem, se pose doucement sur la LUNE. Neil Armstrong ouvre la porte, descend lentement les 9 marches de l'échelle et pose le pied sur le SOL. Il est 21 HEURES 59 (heure de Houston). Le cosmonaute fait un pas et prononce ces paroles que la TÉLÉVISION transmet à la TERRE : "c'est un petit pas pour l'homme, mais un bond de géant pur l'humanité". Aldrin quitte le Lem à son tour. Les 2 hommes se livrent aux tâches prévues. Ils plantent dans le sol un drapeau américain, ramassent des échantillons de roches et installent divers appareils qui transmetteront des observations à la Terre après leur départ. après 2 heures passées sur la Lune, les ASTRONAUTES remontent dans le Lem qui s'élève et va rejoindre la cabine que pilote toujours Collins. Le retour sur Terre se déroule sans incident. Pour la première fois, des hommes ont marché sur la Lune.


D'ARTAGNAN 1 référence trouvée
voir les 2 définitions

Immortalisé par ALEXANDRE DUMAS dans son célèbre roman, Les Trois Mousquetaires, Charles de Batz, seigneur d'Artagnan (1611 - 1673), sert glorieusement Louis XIII et Louis XIV. Capitaine des mousquetaires puis maréchal de camp, il trouve la mort au siège de Maestricht.

Le 5 septembre 1661, Louis XIV est à Nantes. A l'issue du conseil, il retient quelques instants Fouquet, le surintendant des Finances. L'entretien terminé, celui-ci apparaît, aussitôt assailli par une foule de solliciteurs qu'il écarte, sans voir la silhouette de d'Artagnan. Lorsque ce dernier a reçu, la veille, de la bouche même du roi, l'ordre d'arrêter le tout-puissant Fouquet, il en a été tellement ému, qu'il a dû boire un verre de VIN. Mais il a repris ses esprits. Pourtant, la foule est si dense que son "prisonnier" s'en va avant qu'il est eu le temps de l'appréhender. D'Artagnan bondit sur un CHEVAL et, à la tête de quelques mousquetaires, rattrape le surintendant devant la cathédrale. "Au nom du roi, je vous arrête !". Toute résistance étant inutile, Fouquet se laisse conduire dans une maison où, sur ordre du roi, un bouillon attend depuis la veille, pour le réconforter.

d'Artagnan

Mustafa Kemal Ataturk
MUSTAFA KEMAL ATATURK

Homme d'état turc, Mustafa Kemal Pacha (1881 - 1938) prend en 1934 le nom d'Ataturk, le Père des Turcs. Créateur de la Turquie moderne, il a notamment imposé le système métrique et calendrier européen, écoles et hôpitaux, et interdit aux femmes le port du voile.

Jeune officier, Mustafa participe en 1911-1912, au conflit italo-turc. Il décide de pénétrer en Tripolitaine, en civil, pour y combattre les italiens. Les anglais, informés de sa tentative, donnent ordre aux postes frontières égyptiens d'arrêter un "Arabe aux yeux bleus". Reconnu, Mustafa obtient que l'on retienne à sa place, un Anglais qui a lui aussi les yeux bleus ! En 1915, il se trouve aux DARDANELLES, sous les ordres du général allemand Liman von Sanders. Celui-ci lui demande : "Comment faire face à notre situation désespérée ? - Nommez-moi général et confiez-moi le secteur le plus menacé". L'Allemand suit le conseil. Quelques MOIS plus tard, Mustafa bat les Anglais à Gallipoli. Puis le conflit gréco-turc succédant au conflit mondial, la défaite des Grecs fait de Mustafa un héros national, et lui vaut le titre de Gazi : le Victorieux.


ATTILA voir les 2 définitions

Fils de Mundzuk, roi des Huns, Attila (vers 395 - 453) ravage à la tête des ses hordes sauvages la plus grande partie de l'Europe. Battu, le 20 juin 451, aux champs Catalauniques près de Troyes, il se replie en Italie, épargne Rome et meurt à l'issue d'un festin.

Attila s'intitule lui-même le "Fléau de Dieu", affirmant que partout où son CHEVAL passe, l'HERBE ne repousse plus. Encore enfant, son père l'a envoyé à Rome, la coutume voulant que lors de la signature d'un traité, les deux parties échangent des otages en guise de garantie. A quelques temps de là, un Hunnite est reçu par l'empereur Honorius. reconnaissant l'enfant pour un compatriote, il veut l'embrasser mais celui-ci le repousse, en disant fièrement : "Je suis Attila !". Attila signifie une chose puissante, comme une MONTAGNE ou un FLEUVE. Et celui qui porte ce nom ne tarde pas à l'illustrer. Ses soldats sont de féroces guerriers, rendus plus laids encore par les entailles qu'ils se font pour empêcher leur barbe de pousser. Ils combattent sans cuirasse, point faible qui leur est fatal aux champs Catalauniques.

Attila

Page précédente Pour passer au mode "FICHE" (seulement la ou les définitions d'un mot), cliquez sur le titre de la définition. Page suivante

Dernière modification de cette page le Samedi 13 Août 2011