Bandes Dessinées Manga /Science-Fiction Retour Menu  Accueil

TitreAkira     ScénaristeKatsuhiro OTOMO     DessinateurKatsuhiro OTOMO     EditeurGlénat


Les Albums

Les Couvertures
Toutes les couvertures
01 -L'Autoroute(12/1990)
02 -Cycle Wars(05/1991)
03 -Les Chasseurs(10/1991)
04 -Le Réveil(10/1991)
05 -Désespoir(01/1992)
06 -Chaos(01/1992)
07 -Révélations(05/1992)
08 -Le Déluge(05/1992)
09 -Visions(07/1992)
10 -Revanches(08/1992)
11 -Chocs(09/1992)
12 -Lumière(1994)
13 -Feux(1995)
14 -Consécration(1996)

L'Histoire par Jeaph   le 03/03/2003.

38 ans après la troisième guerre mondiale, Neo-Tokyo doit accueillir les prochains jeux olympiques.
Mais le gouvernement à maille à partir avec des groupuscules terroristes, tandis que des bandes de jeunes loubards s'affrontent sur leurs motos volées et que l'armée fait des expériences sur des enfants mutants.
Quand les pouvoirs de Tetsuo s'éveillent, il devient un mutant bien plus puissant que les autres et entre en résonance avec Akira dont le pouvoir est tel qu'il éclipse totalement le sien.
Mais qui est Akira ? Et où est-il ?


Mon Avis par Jeaph   le 03/03/2003.

Akira est une oeuvre particulièrement dense et innovante.
On peut y voir les aventures d'une bande de loubards, la rebellion de la jeunesse face à l'autorité, un récit post-post-apocalyptique (!), une histoire de mutants, mais aussi des amitiés fortes et des personnages motivés plus par leurs sentiments que par de grands idéaux.
Ainsi Kaneda, héros atypique de ce manga, subit complètement l'action. Il a une mentalité de petite frappe et n'a pas grand chose dans la cervelle. A la limite, on peut dire qu'il n'agit que pour essayer de mettre Kay dans son lit et prouver qu'il est plus balèse que son pote Tetsuo.

Graphiquement, Otomo a des influences européennes assez visibles. Son style réaliste sert à merveille un récit riche (plus de 2000 pages, quand même !) dont on regrettera cependant l'humour un peu trop facile.



Votre Avis


par Guillaume GRANGE   le 10/03/2003.
Ahhh, Akira, chef d'oeuvre du Manga, qui a d'ailleurs permis en France un changement de perspective sur cet art culurel en sortant de l'amalgame classique : mangas = sexe + violence + stupidité.

Certes, cette oeuvre n'est pas dépourvue de certaines des caractéristiques suscitées (je pense notament à la violence), mais elle réussit à sortir de son propre contexte pour nous amener à réfléchir à des concepts de liberté, d'humanité...

Si le manga est excellent, l'anime de 2 heures est de qualité légèrement inférieure car il est difficile de résumer 15 tomes sur une si courte durée...



par Asgarder   le 01/10/2003.
LE manga par excellence.
Si vous ne devez en lire qu'un seul, lisez celui-ci !

Il y a tout : un dessin superbe, un découpage qui met en valeur ce dernier, du rythme, de l'action...
Les persos sont attachants et surtout l'auteur évite tout manichéisme. Il n'y a pas véritablement de méchant de l'histoire, tous les personnages ont des raisons d'agir logiques qui ne les classent pas dans des archétypes caricaturaux.

Seul bémol, une fin qui tire un peu en longueur, mais on n'en voudra pas trop à l'auteur de faire durer le plaisir !

PS : je ne saurais trop conseiller aux fans du maitre, la lecture de "Domû : Rêves d'Enfants".
Un must lui aussi.




J'attend vos commentaires, n'hésitez pas à les rajouter en cliquant ICI !


Dernière modification de cette page le Mercredi 1er Octobre 2003